L' imaginaire musical amérindien : modalités structurales et typologies stylistiques

par Emmanuel Gorge

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Costin Miereanú.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    La découverte du Nouveau Monde en 1492 a modifié à la fois la cartographie de la Terre et l'imaginaire de l'homme européen. Cette rencontre avec l'Indien d'Amérique a généré un renouveau des expressions musicales " savantes " à travers l'opéra baroque (The Indian Queen, 1695, et Les Indes galantes, 1735). Après une éclipse d'environ un siècle et demi, l'indianisme musical réapparut en 1893 aux États-Unis avec La Symphonie du Nouveau Monde, suscitant une vive réaction des compositeurs américains. Toutefois, la véritable rupture esthétique ne s'opéra qu'à partir de 1913 à travers Le Sacre du Printemps, relayé par des oeuvres de Busoni (Fantaisie indienne op. 44) et de Ives ( " The Indians " ). Instaurant un langage musical dérivé de l' atonalité, de la modalité, et de la polytonalité, ces oeuvres établirent les bases d'une nouvelle dialectique sonore, délimitant les repères d'une modernité indianiste qui allait connaître une expansion stylistique graduelle au cours du XXème siècle.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 522 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 510-518. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6625
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.