Objet-chose et corps poïétique : recherches sur les modalités d'un usage créateur

par Claire Azéma

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    À partir de la théorie de la chose de Heidegger, nous définissons l'objet-chose qui permettrait de restaurer la proximité dans l'usage quotidien. Nous analysons l'habitude quotidienne pour voir comment elle structure de manière invisible l'individu et son corps qu'elle maintient au silence. L'inconsistance des corps est pour nous une des causes de la perte de proximité dans "usage. À l'aide de notre production d'objets, nous proposons un réveil du corps quotidien et sensible de l'usager. Puis, à travers notre pratique qui met en jeu le corps en mouvement comme créateur de l'oeuvre, nous élaborons concrètement la définition du corps poïétique comme moteur de la pensée de la chose. Le but de ce corps est de mener l'être en son coeur et en sa verticalité, en lui permettant de mesurer la Dimension. L'objet-chose, créé par le corps poiëtique transmet celle-là à l'usager et lui permet d'habiter en poète et de créer son propre trajet vers la verticalité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 360 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-352. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6600
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2972
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.