Le peuple des images : trois essais sur les attitudes figuratives dans le christianisme antique

par Philippe-Alain Michaud

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean-Claude Lebensztejn.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les chrétiens n'ont pas inventé le culte des images, mais un certain type de relation entre adoration et bidimensionalité fondé sur une équivalence entre corps et figure de surface. Tout au long des premiers siècles du christianisme, les récits mettant en scène des images qui s'animent se multiplient: elles se déplacent de leur support, interpellent les spectateurs, les touchent ou les agressent. . . Si les images sont pensées comme des êtres, face à elles, les humains deviennent des images et les chrétiens ont inventé un ensemble de procédures symboliques et rituelles de " décorporation " capables de transformer, par la prière, l'extase ou la mortification, les espèces charnelles en espèces figurales. Cet essai est accompagné de deux annexes: une traduction de l'article d'Ernst Kitzinger " L'adoration des images avant l'iconoclasme " , publié en 1954 dans les Dumbarton Oaks Papers et la traduction des Trois discours contre ceux qui rejettent les saintes images de Jean Damascène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (495 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 180-194. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.