Mobilisation et régularisation des ressources en eau : les barrages-réservoirs du milieu du XVIIIe siècle au début de XXe siècle en France

par Jean-Louis Bordes

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Denis Woronoff.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .

Le jury était composé de Serge Benoit, Bernard Tardieu.

Les rapporteurs étaient Dominique Barjot, André Guillerme.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de décrire l'évolution du barrage, en tant qu'objet technique, utilisé comme moyen principal de régularisation par stockage des apports d'un cours d'eau. Ses finalités sont de façon exclusive ou tout à la fois, la création d'un moyen de transport par l'alimentation d'un canal, l'irrigation, la production d'énergie dite hydraulique, l'alimentation en eau de l'industrie et des populations, la protection contre les crues, la défense du territoire, enfin une utilisation récréative. La période considérée s'étend approximativement de 1750 à 1920, et l'espace géographique retenu est celui de la France. La première partie traite des ouvrages existants et prend comme objet d'études la population des grands barrages ou barrages de plus de 15 mètres de hauteur, après avoir montré l'importance des ouvrages plus modestes réalisés depuis le haut Moyen Age. On examine ensuite quels ont été les acteurs de leurs invention, conception et construction. On passe en revue le rôle de l'Etat, de son administration et de ses corps techniques. Viennent ensuite les maîtres d'ouvrages, collectivités locales ou investisseurs privés, et les ingénieurs civils. Les différentes finalités, leur importance relative et leur évolution sont analysées. La seconde partie présente les monographies d'ouvrages exemplaires à différents titres, techniques et économiques. On examine successivement le XVI Ir siècle, la première industrialisation au cours de laquelle s'affirment les finalités énergétiques, la seconde industrialisation et l'avènement de l'hydroélectricité. On termine avec des projets non encore aboutis qui s'inscrivent dans la longue durée, comme Génissiat et Serre-Ponçon. Dans la troisième partie, on cherche à cerner les mécanismes de l'évolution des savoirs et des ouvrages.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses de l'École nationale des ponts et chaussées à Paris

Les barrages-réservoirs : du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle en France


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (590 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. xiii-xlv. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 02 : 118
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 13718
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Fol CDHT 108
  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : A8 61663

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6019
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses de l'École nationale des ponts et chaussées à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les barrages-réservoirs : du milieu du XVIIIe siècle au début du XXe siècle en France
  • Détails : 1 vol. (443 p.)
  • ISBN : 2-85978-403-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 409-419. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.