Poi͏̈étique de l'écoulement. Entre-deux corps. Humeurs secrètes

par Claire Lahuerta

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie l'écoulement corporel comme processus créateur. La poi͏̈étique y est méthode de recherche, outil théorique et plastique. A partir du thème des sécrétions corporelles, l'hypothèse est que l'écoulement en pure perte, des fluides corporels, peut être envisagé, dans l'art, comme un potentiel de métamorphose. Naturellement évacués par des mécanismes d'élimination comme l'urine et la transpiration, les liquides corporels maintiennent l'équilibre de la machine organique. Mais qu'un seul grain de sable enraye cette mécanique et c'est tout l'organisme qui est corrompu. Les pratiques abordées dans cette thèse font référence à un corps dysfonctionnant. A partir d'une pratique singulière, le champ sémantique naît du geste, et inversement. Le rythme de l'écoulement transforme la matière par une perturbation dynamique des substances. Les ultimes contingences plastiques et conceptuelles des créations corporelles contemporaines sont ici exposées dans leur dimension rédemptrice.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (357 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 326-340. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.