Dialectique et matière : la conceptualité inconsciente des processus inorganiques dans la "Philosophie de la nature" (1830) de Hegel

par Jean-François Filion

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse vise la compréhension de l'argument ontologique de Hegel, qui identifie une conceptualité objective dans la nature. La première partie expose l'originalité de cette position en présentant d'abord la critique hégélienne des sciences naturelles qui se fondent sur une métaphysique phénoménaliste (chapitre I). Ensuite, elle montre que l'idée d'une Naturphilosophie tant chez Schelling que chez Hegel se veut un dépassement de la mécanisation de la nature, et que la position hégélienne exige l'intégration logique des découvertes scientifiques (chapitre Il). Enfin cette partie souligne les éléments de la conception hégélienne d'une raison substantielle dans la nature, ce qui produit un renversement ontologique valorisant le développement conceptuel dans le réel (chapitre 111). La deuxième partie a pour objet l'exposition détaillée de la philosophie de la nature inorganique, qui se divise en mécanique et en physique. Elle montre comment la mécanique hégélienne peut distinguer qualitativement le mouvement et saisir le système solaire comme manifestation de la prédominance du concept sur la contingence (chapitre IV). Ensuite cette partie expose la sphère physique de la nature, qui vise la différenciation des propriétés de la matière. Elle permet d'éclairer la manière dont Hegel arrive à identifier des qualités objectives (luminosité, cristallisation, chaleur , etc. ), à les ordonner conformément à la structure logique et à montrer en quoi les divers processus météorologique, magnétique, électrique et chimique manifestent les connexions réelles d'une conceptualité inconsciente dans la nature (chapitres V à VII).


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses de l'Université Laval à [Québec]

Dialectique et matière : la conceptualité inconsciente des processus inorganiques dans la "Philosophie de la nature" (1830) de Hegel


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 335 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 312-326. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Presses de l'Université Laval à [Québec]

Informations

  • Sous le titre : Dialectique et matière : la conceptualité inconsciente des processus inorganiques dans la "Philosophie de la nature" (1830) de Hegel
  • Dans la collection : Collection Zêtêsis
  • Détails : 1 vol. (XVIII-346 p.)
  • ISBN : 978-2-7637-8366-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [329]-343. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.