Les représentations des îles bretonnes (1750-1914) : étude comparée du regard de l'autre et du regard sur soi

par Karine Salomé

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Corbin.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    De 1750 à 1914, les îles bretonnes attirent des regards multiples, suscitent des lectures diverses, qui émanent tant d'observateurs "extérieurs", tels les administrateurs et les ingénieurs, les voyageurs et les touristes, les écrivains et les peintres, que des insulaires eux-mêmes. Etudier les représentations des îles invite donc à appréhender ces regards dans leur diversité et leur spécificité, à déceler les logiques qui les gouvernent, à retracer la généalogie des émotions et des pratiques, qui, loin d'être innées et figées dans le temps, se renouvellent et se métamorphosent. Considérées, dans la deuxième partie du XVIIIe siècle, comme des territoires imparfaits à l'aune d'exigences productives et défensives, abritant des populations jugées courageuses et dévouées, voire primitives et vertueuses, les îles sont érigées au cours du XIXe siècle au rang de conservatoires exemplaires de traditions et de paysages sublimes et pittoresques qu'il convient de préserver. Dans le même temps, les insulaires promeuvent une image fonctionnelle qui emprunte largement aux regards extérieurs, avant de proclamer, avec une intensité croissante, la conscience d'une condition singulière. Si les regards intérieurs et extérieurs se croisent, s'entremêlent et se corrigent parfois, leurs traces relèvent le plus souvent de l'indicible. Simple reproduction des lectures appliquées en d'autres lieux du littoral, exacerbation des caractéristiques de la province bretonne, les représentations des îles recèlent également des singularités qui leur sont propres. Ces espaces, en outre, cristallisent les angoisses, les espoirs, les désirs des sociétés qu'ils livrent avec une lisibilité plus grande.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (685 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 556-645. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre de recherches historiques de l'Ouest (CERHIO). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 408
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.