Entre tradition et acculturation : étude sur les pratiques de loisir et de tourisme de la communauté coréenne de France

par Il-Yul Lee

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Georges Cazes.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de montrer et d'analyser la réalité de la communauté coréenne de France. En effet, l'approche scientifique par les activités de loisirs et de tourisme est aussi importante pour comprendre et dégager la spécificité d'une ethnie. Pourtant, cette optique n'est encore que peu reconnue et appliquée, surtout dans le milieu des chercheurs en études coréennes. Nous soulignerons, donc, les facteurs qui nous permettent d'expliquer les activités de loisirs et du tourisme. Nous avons observé, d'abord, sur l'évolution des différentes communautés coréennes dans le monde et celle de la France. On compte environ 11000 résidents coréens, qui ne sont souvent arrivés en France que dans les années 80 ( également favorisé par la libéralisation en matière de voyage vers l'étranger). Une grande majorité de Coréens sont des résidents temporaires et la grande partie de cette population est concentrée en région parisienne. Deuxièmement, nous avons relevé des remarques intéressantes dans la vie de loisirs et du tourisme. Etant donné que l' espace religieux est aussi un vecteur de la diffusion de la culture coréenne. Il est encore un espace de loisirs et de convivialité. En effet, la vie sociale des Coréens de France est composée de plusieurs formes amicales et de pratiques de loisirs, surtout dans le réseau d'associations. L'activité culturelle occupe une place centrale pour les étudiants et ces activités s'inscrivent dans le cadre urbain. D'autre part, le loisir périurbain figure comme un facteur important dans la mobilité touristique. La ville affiche une forte présence parmi les destinations touristiques des résidents. Cette pratique est souvent effectuée sous la forme de courts séjours et le voyage en circuit est privilégié. En fin de compte, nous avons pu constater que la situation des résidents coréens de France ne peut pas être identifiée à une totale intégration. Ce serait un processus partiel. La majorité reste toujours dans l' originalité ethnique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 521 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-414. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T 1877

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6070
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3082
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.