Harry comte de Kessler (1868-1937) et la France : études sur la réception de l'art français dans l'Allemagne de Guillaume II

par Simone Herrmann

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éric Darragon.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Fils d'un banquier allemand et d'une mère issue de la noblesse irlandaise, Harry Kessler grandit à Paris, puis en Angleterre et en Allemagne. Il s'installe à Berlin où il fréquente l'avant-garde artistique et se passionne pour l'art moderne français tout en collaborant à la revue " Pan ". Un fabuleux héritage, légué par son père, lui permet de créer une collection d'art moderne d'une qualité exceptionnelle. Il vit entre Berlin, Londres et Paris où il fréquente les cercles néo-impressionnistes et symbolistes. De 1903 à 1906, Kessler, directeur du musée grand-ducal de Weimar, permet a�� ces groupes d'artistes non confirmés d'exposer leurs oeuvres. Lui même présente dans son domicile la plus grande partie de sa collection privée. Il favorise ainsi, avant la première guerre mondiale, la rencontre de l'avant-garde de la culture allemande et de la culture française ainsi que celle entre artistes, collectionneurs, marchands de tableaux, hommes de musée et hommes d'affaires. Kessler devient ainsi le meilleur imprésario de l'art français, en contradiction avec la politique officielle de Guillaume II. Lié d'amitié à un grand nombre d'artistes, ses visites lui permettent de suivre la production de ses protégés, parmi eux, en premier lieu, Auguste Rodin et Aristide Maillol. Certains passages de son journal et sa correspondance échangée avec des artistes français, éditée pour la première fois dans le cadre du présent travail, montrent l'importance du rôle d'intermédiaire culturel que joua Kessler entre 1895 et 1914 dans l'histoire de l'art franco-allemand et illustrent un chapitre intime de la complicité entre mécène et artiste.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1085 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 3. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.