Les ateliers de construction Schwartz-Hautmont : l'évolution d'un entrepreneur-industriel 1919-1977

par Yoshiyuki Yamana

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Frédéric Seitz.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    La pénurie de matières premières et de main d'oeuvre connue pendant les années guerre 1914-1918, ainsi que l'urbanisation croissante de Paris avaient conduit Albert Schwartz, ingénieur Arts et Métiers (1861- 1930) et Lyon Lévy, Ingénieur Civil, (1862-1940) dirigeants de l'entreprise de construction métallique Schwartz & Meurer et Bergeotte réunis, à absorber en 1919 les ateliers de construction Forges et Fonderie d' Hautmont pour former la société anonyme des Ateliers de Construction Schwartz-Hautmont. L'innovation et l'industrie se trouvèrent ainsi réunies. L'usine d'Hautmont dans le Nord, possédait tous les atouts permettant le développement industriel alors que les ateliers parisiens possédaient une culture d'innovation mise à profit depuis 1840 en tant qu'industrie d'art, de construction de serres et de châssis. A voir des partenaires était capital. Côté financement l'enjeu était de préserver l'indépendance de l'entreprise restée sous le contrôle de deux familles: les Schwartz et les Lambert-Lévy. Côté marché, les ententes solidaires entre les entreprises de construction métallique dans le cadre des syndicats professionnels visaient à prémunir les professionnels des effets d'une trop grande concurrence. L'entreprise fut dirigée successivement par la famille Schwartz et Lambert-Lévy pendant trois générations. Les stratégies de ses dirigeants évoluèrent pour s'adapter aux marchés. Albert Schwartz diversifia les activités et chercha à exporter à l'étranger en s'implantant au Maroc (1922) et au Brésil (1923). Jean Schwartz, architecte dplg, (1899-1967) associé avec d'autres constructeurs avait créé des filiales d'études recherchant l'innovation à caractère industriel, en particulier pour la menuiserie aluminium très appréciée des prescripteurs/


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (634 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 386-408. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.