Contribution à la connaissance géomorphologique des paysages saheliens par utilisation de l'imagerie aérienne et satellitaire : étude de cas en pays peul au nord-est du Burkina Faso

par Aimé I. Kere

Thèse de doctorat en Géographie physique. Géomorphologie, télédétection, photogrammétrie

Sous la direction de Charles Le Coeur.

Soutenue en 2002

à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris) .


  • Résumé

    Au sud du plus grand désert chaud du monde qu'est le Sahara s'étend le " Sahel ". Avec son paysage au modelé surtout sableux quaternaire, il se localise entre l'océan Atlantique à l'ouest et l'océan Indien à l'est d'une part, et d'autre part, est limité du point de vue de la latitude par les isohyètes 560 mm-sud et 150 mm-nord. Son équilibre géodynamique, longtemps entretenu grâce à une certaine symbiose entre les éléments de son milieu naturel, est depuis plusieurs décennies en phase de rupture. Les raisons qui peuvent être évoquées étant les crises climatiques successives, la gestion" maladroite " par l'Homme de sa biomasse,. . . Pourtant, une des conséquences majeures de cette évolution régressive de l'écosystème sahélien est l'hypothéque à terme, de la présence même de l'Homme dans le milieu. L'évidence d'une bonne connaissance de l'évolution récente et actuelle de l'écosystème de ce domaine, aujourd'hui à tendance aride existe. En effet, cela apparaît essentiel pour cerner les causes des fluctuations climatiques et partant, pour déterminer par exemple dans quelle mesure un aménagement à terme variable y sera rentable pour des populations animales et humaines. A ce titre, nous avons choisi de nous intéresser sous l'angle de la géomorphologie au secteur de l'Oudalan au Burkina Faso ; ce" pays peul " aux collines à flancs tendus, au couvert végétal appauvri, aux vents violents, aux sols minces, aux formations sableuses importantes, à la pluviométrie faible mais paradoxalement au réseau hydrographique incisif. Par une démarche qui se veut systémique, l'utilisation et le traitement que nous faisons ici de nos bases de données thématiques d'analyse (photographies aériennes, images satellitaires ou satellitales, relevés climatologiques,. . . ) sont, certes orientés vers des objectifs géomorphologiques ( calcul d'indice, cartographie,. . . ), mais aussi méthodologiques sur des aspects de la géomatique. De façon concrète nous effectuons une approche de la dynamique érosive actuelle, et proposons une méthode de travail en terme de traitement d'images numériques satellitaires et aériennes dans le but de fabriquer des cartes en 2D et en 3D. Par rapport à ce dernier aspect, si son principe présente des limites, ses résultats traduisent une certaine réalité de terrains d' ou sa justification.

  • Titre traduit

    Contribution to geomorphological knowledge of sahelian landscapes using aerial and satellite imagery : a case-study in a peul region in the north-east of burkina Faso


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 302 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-250. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7315
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3287
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.