Une puissance économique : les grands monastères à Byzance : de la fin du Xe au milieu du XIVe siècle

par Konstantinos Smyrlis

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Kaplan.

Soutenue en 2000

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objet de ma thèse est la fortune des grands monastères byzantins. Ces établissements, dont le patrimoine foncier est exceptionnellement bien documenté, offrent un exemple de la grande fortune à Byzance en général (fortune de l'État, des laïcs, de l'Église), qui est par ailleurs assez mal connue. La première partie de la thèse expose nos connaissances sur la fortune foncière de certains monastères, plus ou moins bien documentés. Le corpus documentaire ainsi établi servira de référence dans les études suivantes. La deuxième partie, analyse la composition de la fortune des monastères afin d'estimer l'importance relative des divers composants; puis vient l'examen de la localisation des possessions des monastères, suivi d'une analyse des modes d'acquisition des biens immeubles. La deuxième partie considère enfin l'origine des biens qui passaient dans la possession des monastères et la question de l'augmentation de la fortune monastique globale. La partie finale étudie la gestion de la fortune des monastères. Elle examine le mécanisme administratif et les pratiques employées pour exploiter les domaines et gérer les revenus. Cette partie se termine par l'examen de l'affectation du surplus monétaire annuel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 314 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 22-32. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.