Pauses et silences : vestiges du temps dans la gravure

par Maristela Salvatori

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette recherche met en relief la notion de silence dans les arts visuels prenant comme référence les estampes récentes de la production plastique personnelle de l'auteur. Produites en gravure et en monotype sur métal, deux procédés indirects- procédés où l'image s'enregistre sur un support pour atteindre le résultat sur un autre - les images ici analysées garderaient des vestiges des temps spécifiques aux techniques employées. Les procédés techniques y sont considérés par rapport à leurs qualités formelles et expressives. A la différence de la temporalité liée l'instantané photographique, le temps ici examiné est un temps singulier ponctué par une succession de pauses; pauses imposées par les procédés techniques et qui se refléteraient dans les travaux en question, à travers la configuration des espaces et/ou des vides, du traitement de la lumière, et d'autres aspects formels contribuant à l'expression du silence.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 242-249. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.