Tatouages berbères : corps voilés, corps dévoilés

par Nomen Gmach

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Etant petit, j'étais hypnotisé à la vue du corps de ma grand-mère, une très belle femme berbère, grande, grosse et tatouée. Je passais des heures à contempler son corps et à admirer ses signes qui mouvaient dans une harmonieuse chorégraphie. Des signes qui voilent le corps et que le corps voile en fonction des différentes positions qu'il épouse. Des images gravées en ma mémoire que j'aimerais partager avec vous. Cette recherche pratique et théorique prend naissance à partir du désir de représentation d'une grand- mère berbère tatouée. Elle sera, comme son nom l'indique, prétexte pour parler de tatouages et plus particulièrement de ceux des berbères nord-africain, de parler de corps, le corps-auteur (de l'artiste ou du tatoueur) et le corps-support (celui de l'oeuvre ou de la tatouée), puis enfin de voilement et de dévoilement. Ce serait deux termes relatifs à l'acte de peindre, de tatouer, de tracer des signes sur un support afin de le cacher ou peut-être, pour mieux le montrer. Ce travail se propose de trouver une parenté entre la pratique contemporaine de son auteur et la pratique des tatouages berbères. Il se compose de trois parties. La première partie est poiétique, elle exprime trois rapports différents qui unissent tatoueur et tatoué, l'artiste et son oeuvre. La deuxième partie est de nature documentaire, elle renseigne sur la nature des signes tatoués, les classe, les nomme et les compare à d'autres signes. La dernière partie est de nature esthétique, elle relève de l' incarnat et de la question des origines qui se pose dans cette pratique plastique.

  • Titre traduit

    Berber tatooes : veiled bodies, unveiled bodies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 237 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 192-196. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5285
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2676
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.