Aspects prophétiques, utopiques et idéologiques des discours contemporains sur le futur de la société d'information

par David Forest

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Lucien Sfez.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    La mise au jour de ce que nous proposons de nommer "prophétisme techno- communicationnel" comme prophétisme sécularisé et visionnaire alimentant la religion de la techno- communication, permet de le distinguer de l'utopie et de l'anticipation en dépit d'une coloration mutuelle indélébile. Ce prophétisme d'un nouveau genre prend appui sur une "théolo-technologie" et sur la " vision " mobilisatrice et imagée, le prophétisme visionnaire accompagnant un prophétisme , missionnaire qui tend à l'action dans l'ici et maintenant. Les visions déployées figurent autant de " visions du monde " et de " technologies de l'esprit " (Lucien Sfez) dressant les piliers d'une société du futur communiquant qu'il serait possible d'anticiper sur le mode onirique. Ce prophétisme entretient une liaison étroite avec un messianisme technologique encrant le corps d'un " Nouvel Adam " dans le corps du réseau et dans le temps présent de la transition qui est également celui d'une attente indéfiniment renouvelée vers l'avènement de la société de l'information. Mais les visionnaires loin de former un groupe homogène, n'ont de cesse de pointer le futurologue et le journaliste accusés de déformer la vision. À la source de cette dernière les "images-vitraux" montrent sur le mode figuratif le catalogue des objets du futur. Le repérage préalable au moyen de marqueurs appliqués aux discours sur le futur de la société de l'information conduit à écarter l'attribut utopique. En dépit de l'échec du "marquage", l'existence de résidus utopiques nous conduit à examiner l'inscription imagée de la propriété intellectuelle envisagée comme principal enjeu du futur des réseaux dans la figure d'un organisme-réseau autorégulé. Le code informatique, objet d'un véritable fétichisme est regardé comme architecture d'une société de l'information en quête d'une régulation, assimilé au code génétique puis au code d ' accès du monde des réseaux. Et le réseau autorégulé sur le modèle organique en vient à chasser du futur les figures de l'État-transcendant au profit de celle d'un État-régulateur donné comme transparent. Le prophétisme techno-communicationnel permet ainsi le passage entre une utopie dégradée et mobilisée sur le mode du désir sous les traits immuables d'une Jérusalem numérique, et une société de marché se donnant comme idéologie unificatrice.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 475 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 426-465

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.