Sport et politique en Algérie de la période coloniale à nos jours

par Youcef Fatès

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Évelyne Pisier.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'analyse politique et historique du sport algérien sport à travers deux périodes, coloniale et post coloniale, montre qu'à côté des "machines politiques" (partis, associations, organisations politiques, mouvements de jeunesse), cette activité ludique corporelle, a joué un rôle insoupçonnable dans le nationalisme algérien. L'approche anthropologique apporte aussi la preuve de la place importante du symbolique dans la pratique politique des sociétés dominées. Le tandem sport et politique produit un mélange de pratiques, de comportements sociaux et de représentations. Cette étude a fait aussi surgir une autre liaison avec un nouveau pôle, la jeunesse qui a été et reste toujours un enjeu permanent de pouvoir. Le sport, durant la période coloniale, loin d'être un moyen de rapprochement vers la communauté européenne, a déclenché un phénomène de différentiation, de particularisme et d'éloignement des deux communautés. Substantiellement, dans les différents conflits issus de la compétition sportive, l'agressivité sportive musulmane et la violence née de la confrontation inter- ethnique, a conforté la stratégie des nationalistes "de race contre race". Elle a permis le passage de l'individu négatif, le colonisé, à l'acteur de l'histoire. La violence sportive de la période nationaliste a accouché de "la violence révolutionnaire du FLN de novembre 1954 avec tous ses dépassements, à ce jour non reconnus. La violence post indépendance du FLN au pouvoir, génère la violence sportive de la jeunesse algérienne entraînant le début du processus de démocratisation mais aussi la violence du FIS-GIA et la "deuxième guerre d'Algérie.

  • Titre traduit

    Sport and politics in Algeria from colonial era to the nineties


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (934 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 886-931

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-21,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-21,2
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-21,3
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-21,4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-2002-66
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.