Commerce intra-firme et investissements directs : aspects théoriques et application aux multinationales françaises

par Isabelle Soubaya Camatchy Ariguelou

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Mucchielli et de Jean-Philippe Boussemart.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le commerce intra-firme, est devenu, depuis les années 90, une notion présente dans les propos d'hommes politiques et d'économistes. En effet, son volume ainsi que les motivations dse firmes multinationales qui le pratiquent sont autant de moyens de porter atteinte à la gouvernance des États en fragilisant la précision de la comptabilité extérieure, le recouvrement dse recettes fiscales ou le respect des accords commerciaux. Au delà de ces raisons, le commerce intra-firme intervient aussi dan sle débat fondamental portant sur les conséquences de l'IDE et pus particulièrement sur la relation existant entre le commerce et les IDE. Les analyses théoriques de firmes multinationales comme les faits stylisés relatifs aux IDE et au commerce international aboutissent toutes à la mise en exergue du commerce intra-firme. Au delà de son existence purement comptable, sa présence est clairement identifiée au niveau des stratégies des firmes multinationales qu'au niveau de son impact sur les économies nationales. L'identification, à différents niveaux d'analyse, du commerce intra-firme justifie que l'on s'interroge plus avant sur son rôle. Pour ce faire, nous nous sommes attachés à étudier quels étaient les formes du commerce intra-firme, ses déterminants et les conséquences induites par son existence. La complexité des IDE d'une part et son lien étroit avec le commerce intra-firme d'autre part nous a amené à examiner autant ce lien que les caractéristiques du commerce intra-firme. L'étude détaillée tant théorique qu'empirique de ses déterminants est confirmée par deux analyses empiriques sur les firmes multinationales françaises. Ces deux analyses laissent cependant de côté un déterminant important du commerce intra-firme, le prix de transfert. Nous soulignons que la valeur du commerce intra-firme, mais plus encore sa propre existence, sont conditionnées par la capacité de manipulation de ces prix dont disposent les multinationales. La seconde partie montre certaines implications liées à l aprise en compte du commerce intra-firme. La première implication concerne la possibilité de déterminer le type d'IDE au travers de la connaissance du commerce intra-firme. Une autre conséquence associée à l'existence du commerce intra-firme est que ce comlmerce peut réconcilier le résulatta théorique de substituabilité et celui de complémentarité dse études empiriques. La relation de complémentarité entre les IDE et le commerce est effectivement avérée car elle est fortement biaisée par l'existence du commerce intra-firme. En fait, cette complémentarité entre l'implantation d'une firme multinationale et le commerce intra-firme est affaiblie dans le temps du fait de l'autonomie des filiales. À mesure que le réseau de la firme s'intensifie, les filiales deviennent autonomes et le rôle primordial de la maison mère s'atténue.

  • Titre traduit

    Intra-business company and direct investments trades


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 329-348

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation - BU Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : E 02 : 68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.