Le contrôle aérien en France : congestion et mécanismes de prix

par Marianne Raffarin

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de David Encaoua.

Soutenue en 2002

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de suggérer des mécanismes de prix et d'allocation pour le contrôle aérien afin de corriger les retards dans le transport aérien européen. La première partie est un diagnostic de la congestion aérienne: elle s'articule autour d'un examen des retards et d'une enquête auprès des contrôleurs aériens. La deuxième partie étudie différents remèdes au problème de congestion. Le prix croissant avec la masse de l'avion et la règle d'allocation des créneaux sont à l'origine d'inefficacités. Une modélisation des relations verticales dans le transport aérien, prenant en compte les coûts de la congestion, aboutit à des redevances optimales décroissantes avec la masse. De la discrimination tarifaire est aussi envisageable pour tarifer les services du contrôle: un système de prix reposant sur l'allocation de priorités serait un moyen de minimiser les coûts des retards. La mise en place d'un mécanisme d'enchères au second prix et par lots, est également analysée.

  • Titre traduit

    ˜The œair traffic control in France : congestion and price mechanisms


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 243-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2002-110
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.