Interactions protéines-ADN : exemple des protéines à boîte HMG

par Davy Martin

Thèse de doctorat en Biologie et biophysique moléculaires et cellulaires

Sous la direction de Daniel Locker.

Soutenue en 2002

à Orléans .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Protein-DNA interactions : example of HMGB proteins


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin d'approfondir la relation qui existe entre la structure et la fonction des protéines de la famille HMGB, nous avons choisi d'étudier DSP1, une protéine de drosophile. Cette protéine possède notamment deux boîtes HMG et une région C terminale acide comme son homologue HMGB1. Nous avons montré que la structure secondaire des parties HMG de DSP1 et HMGB1 sont similaires. De plus, ces deux protéines courbent l'ADN et reconnaissent des ADN modifiés par le cis-platine de façon équivalente. Concernant la protection du sur-enroulement des plasmides vis à vis de l'action de la topoisomérase, DSP1, par sa région riche en glutamines, présente un pouvoir protecteur supérieur à celui de HMGB1. La deuxième partie de notre étude concerne les interactions entre DSP1 et Dorsal, une protéine à domaine d'homologie Rel. DSP1 est impliquée dans la conversion de Dorsal d'activateur en répresseur de la transcription dans la région ventrale de l'embryon durant l'établissement de l'axe dorso-ventral. Le domaine Rel de Dorsal est responsable de la dimérisation et de la reconnaissance de son site de fixation. Il est également suffisant pour interagir avec DSP1 in vitro. Par des expériences de troncature et de mutagénèse dirigée dont l'impact structural est étudié par dichroïsme circulaire, nous avons montré qu'au niveau de DSP1, une boîte HMG correctement repliée ainsi que quelques résidus en N terminal, sont nécessaires et suffisants pour l'interaction avec Dorsal RHD. DSP1 stimule la fixation de Dorsal à sa séquence cible. Les gels retards réalisés avec les différents mutants ont permis de mettre en évidence que la boîte B de DSP1 est responsable de l'augmentation d'affinité de Dorsal pour son site, la boîte A, quant à elle, ne permet que de renforcer l'action de la boîte B, sans doute en interagissant directement avec Dorsal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 160-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2002-08
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.