Préparations cavitaires au laser Er:YAG et collage d'une réside composite : thèse

par Marie-France Bertrand

Thèse de doctorat en Chirurgie dentaire. Odontologie

Sous la direction de Jean-Paul Rocca.

Soutenue en 2002

à Nice .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Er:YAG laser cavity preparations and composite resin bonding


  • Résumé

    L'objectif de ce travail était de déterminer la procédure de collage à mettre en oeuvre lors de restaurations composites réalisées sur des préparations cavitaires au laser Er:YAG. Faut-il, notamment, appliquer un agent de conditionnement acide sur les tissus avant d'obturer la cavité ? Le laser a été réglé selon les paramètres suivants : 500 mJ/pulse, 10Hz, sous spray d'eau (puissance moyenne : 5 watts, densité de puissance théorique : 442,10 W/cm2, fluence théorique : 44,21 J/cm2). Plusieurs méthodes ont été employées afin d'appréhender les effets de l'irradiation laser associée ou non à l'usage d'acide orthophosphorique : caractérisation morphologique de l'émail et de la dentine, ainsi que de l'interface dentine-adhésif-composite par observations en microscopie électronique à balayage ; caractérisation mécanique des modifications du tissu dentinaire par mesure de la microdureté ; évaluation de l'adhérence dentine-composite par un test de cisaillement ; mesure de la variation de température intrapulpaire lors de la préparation au moyen d'un thermocouple ; étude de l'étanchéité des restaurations par une méthode d'infiltration de colorant. L'élévation de température intrapulpaire n'a jamais dépassé 1,5°C. Le collage d'une résine composite directement sur la dentine irradiée, sans appliquer au préalable un agent acide, se fait sur une surface indemne de boue dentinaire présentant des reliefs microscopiques par protrusion des ouvertures tubulaires entourées de leur manchon de dentine péritubulaire. La formation de fines brides de résine à l'intérieur des tubuli a été mise en évidence. L'absence d'hybridation au niveau de la dentine intertubulaire et à l'entrée des tubuli constitue toutefois un inconvénient majeur. Le prétraitement acide de la surface dentinaire irradiée a permis d'observer des caractéristiques microscopiques en tous points comparables au niveau des interfaces dentine-composite à la préparation réalisée à la fraise. Les valeurs d'adhérence de la résine composite à la dentine irradiée traitée ou non à l'acide étaient équivalentes à celles mesurées lors d'un collage conventionnel. Les restaurations en composite, mises en place dans les cavités préparées avec le laser Er:YAG, puis traitées à l'acide orthophosphorique, se sont révélées être les moins sensibles à l'infiltration de colorant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 174 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 124-138

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 02NICE7501bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02NICE7501
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 601
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-019069
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.