La notion de génie dans la philosophie critique de Kant et son rapport à la modernité dans l'art

par Alain Tirzi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Paul Larthomas.

Soutenue en 2002

à Nice .


  • Résumé

    Plus encore que celle de jugement en général, c'est la notion d'accord indéterminé des facultés (définies comme sources de représentations), c'est-à-dire de jugement réfléchissant, qui est au centre du criticisme, et ce en vue de la forme supérieure d'une faculté définie comme rapport avec un sujet et un objet, tout ceci dans le but de satisfaire un intérêt de la raison. Nous avons essayé de montrer que le génie, dans la philosophie critique de Kant, constituait la condition de possibilité ultime du jugement réfléchissant lui-même et donc de la réalisation du but final dans l'histoire. Ce noyau le plus vivant de l'esprit prend tout son relief mis en rapport avec la modernité dans l'art par quoi nous entendons les oeuvres de toute époque (musicales, littéraires, picturales ou cinématographiques) difficilement récupérables par la culture en tant qu'ensemble d'institutions. Bref, le génie au coeur d'un véritable activisme révolutionnaire.

  • Titre traduit

    The notion of genius in the critique philosophy of Kant and its relation with modernity in art


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par ANRT, thèse à la carte à Lille

La notion de génie dans la philosophie critique de Kant et son rapport à la modernité dans l'art


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 276-316. Index

Où se trouve cette thèse ?