Les concepts de " communauté " et de " société " selon Ferdinand Tönnies : leur application dans le contexte de l'Allemagne wilhelminienne

par Jocelyne Texier

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Patrice Neau.

Soutenue en 2002

à Nantes .

Le président du jury était Marc Cluet.


  • Résumé

    L'oeuvre principale de Ferdinand Tönnies, publiée en 1887 sous le titre " Gesellschaft und Gemeinschaft ", constitue aujourd'hui l'un des classiques méconnus de la sociologie allemande. Selon Tönnies, la < communauté > et la < société > comprises comme les < concepts de base de la sociologie pure", constituent l'essence même de toute relation sociale. Cette thèse étudie le contenu de l'oeuvre, ainsi que les rapports entre les idées exprimées et la biographie de l'auteur et l'époque dans laquelle il vivait. Dans la communauté, la volonté et les intérêts de l'individu et la volonté et les intérêts du groupe sont vécus comme identiques. Dans la société par contre, la volonté et les intérêts de la personne jouissent d'une priorité absolue, chacun n'agit qu'en fonction de son bien personnel. Le groupe organisé sous forme de communauté est un ensemble cohérent, au sein duquel chaque individu possède un statut particulier. Les rapports au sein de la société sont définis par contrat. La biographie de Tönnies, issu d'une famille de paysan du Schleswig Holstein et professeur à l'université de Kiel, porte déjà la marque tes schémas de " communauté > et de < société ". Les problèmes posés par les rapports de type < communauté " et ceux de type " société " se retrouve par ailleurs dans les principaux débats politiques et sociaux de l'Allemagne wilhelminienne : la situation des minorités danoises, françaises, juives et polonaises au sein de l'Empire, la question sociale, le monde moderne, industriel et capitaliste en tant qu'expression même des rapports de < société ", ainsi que la place de la femme dans la société d'alors. Influencé par Hobbes et par Marx, Tönnies, observateur attentif du monde dans lequel il vivait, jette un regard critique sur son époque et sa théorie permet de rendre compte des formes sociales les plus diverses.

  • Titre traduit

    The concepts of " communauty " and " society " according to Ferdinand Tönies : its application to the german Empire


  • Résumé

    "Society and Communauty", the major work of Ferdinand Tunnies, published in 1887, is one of the most undervalued classics of German sociology today. As basic concepts of pure sociology "communauty" and "society" form the essence of all social relations, according to Tonnies. The thesis at hand studies the contents of the above work and the relations between the ideas expressed in it and the author's biography as well as the time in which he lived. Ln the "communauty" the will and the interests of the individual are experienced as identical with those of the group. In the "society", however, the will and interests of the individual take absolute priority, everybody acting solely for his own good. A group which is organized in the form of a communauty is a coherent unit, within every member has his own individual place and status. Relationship within the society are defined by contract. Tunnies comes from a family of farmers in Schleswig Holstein and became a professor at the University of Kiel, thus experiencong the patterns of both communauty and society in his own biography. The problems which arise from the relations of the comniunauty type and those of the society type can be traced in the political and social debates of German Empire: the situation of the Danish, French, Jewish and polish minorities within the Empire, the social question, the industrial and Capitalist world representing the "society" par excellence. Influenced by Hobbes and Marx, and a keen observer of the world around him, Tunnies submits his epoch to critical examination, his theory providing him with an instrument which allow the description of the mosr different social forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 402 p.
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 378-396

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 3023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.