Processus cognitifs impliqués dans l'évaluation du stress

par Laurent Guillet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Danièle Hermand-Bernard.

Soutenue en 2002

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Cognitive processes involved in the appraisal of stress evaluation


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est de décrire le fonctionnement cognitif de 416 professionnels, d'âges, de sexes et de catégories professionnelles différentes, placés dans des situations d'intensité diverse de stress. Plus précisément, il s'agit d'observer si ces participants élaborent leur évaluation de l'intensité de stress d'une manière comparable aux modèles mathématiques présents dans la littérature. Cette recherche utilise le modèle algébrique de Seta, Seta et Wang (1991) et le cadre méthodologique développé par la Théorie Fonctionnelle de la Cognition (Anderson, 1996, 2001). Les quatre premiers chapitres 1) décrivent les différents modèles de stress, 2) proposent une revue de la littérature sur les modes d'évaluation du stress, 3) présentent la Théorie Fonctionnelle de la Cognition et 4) détaillent quatre contributions de la Théorie Fonctionnelle de la Cognition à l'évaluation du stress. Quatre expériences sont organisées autour d'une question centrale : quelle est la forme de la relation entre des agents de stress professionnel associés ou non à des ressources individuelles ou sociales? La première expérience examine la relation entre l'évaluation du stress et six agents de stress professionnels. La seconde teste le modèle de Seta et al (1991) et intègre trois facteurs de stress professionnel. La troisième expérience étudie la forme de la relation entre deux agents de stress professionnel et les ressources personnelles. La dernière examine la relation entre deux agents de stress professionnel et le soutien social. Les résultats suggèrent que l'évaluation de l'intensité de stress perçu ne semble pas suivre une règle de sommation stricte mais correspond plutôt à un modèle de moyenne. Cette thèse permet de spécifier les agents de stress dominants et précise l'incidence des ressources subjectives personnelles et sociales pour moduler les effets aversifs du stress professionnel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 3018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.