La société polymathique du Morbihan et la conservation du patrimoine mégalithique : 1826-1939

par François Ars

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marcel Launay.

Soutenue en 2002

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œpolymathic society of Morbihan district and the archaeologists' approach to the megaliths : 1826-1939


  • Résumé

    Ce travail de recherche porte sur la création et l'évolution sur le long terme d'une société savante de province ainsi que sur l'intérêt qu'elle manifesta pour l'étude, la fouille et la conservation du patrimoine mégalithique. La première partie est consacrée à l'évolution structurelle et sociologique de la Société polymathiquë du Morbihan. L'étude des bâtiments (musées et bibliothèques), de statuts et des hommes qui la composent nous donne une image précise de la vie intellectuelle en province au XIXe siècle et des rapports établis avec les différentes institutions et autorités. Lieu de sociabilité, elle attrait en son sein l'élite sociale et intellectuelle de la ville. La seconde partie est axée sur les rapports qu'ont entretenu les archéologues_ avec les mégalithes. Les derniers chapitres mettent en lumière le rôle de l'Etat dans la politique d'acquisition et de restauration des mégalithes. Bien que critiqués par certains polymathes, ces restaurations eurent le mérite de les sauver de la ruine et du vandalisme pour le plus grand plaisir des touristes et des populations locales. La fouille, l'inventaire puis la volonté de conserver ces pierres découlent d'un processus intellectuel évoluant en fonction du discours scientifique. Ces pierres que l'on considéra progressivement comme préhistoriques, devinrent de fait l'architecture humaine la plus ancienne de nos régions. Aussi prirent-elles d'autant plus de valeur aux yeux des scientifiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (505 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.382-402

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 3006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.