L' affleurement partagé : gestion du matériau mégalithique et chronologie de ses représentations gravées dans le Néolithique moyen armoricain

par Emmanuel Mens

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Serge Cassen.

Soutenue en 2002

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œsplitting of the outcrop : management of megalithic raw material and chronology of related engravings in the Middle Neolithic of Armorica


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'établir une méthode d'étude technologique des mégalithes armoricains du Vème et du IV ème millénaire a. V J-C : de l'extraction du matériau issu d'un affleurement jusqu'à son ornementation. Un premier niveau de lecture concerne le choix de l'affleurement. En effet, il apparaît que l'organisation des couleurs naturelles dans les tombes plaide pour l'existence de codages polychromiques au sein de l'architecture mégalithique. Un deuxième niveau de lecture concerne l'élaboration d'une typologie du matériau mégalithique basée sur l'identifcation des plans de débit par rapport à l'ancienne face d'affleurement. Ce système permet d'orienter le bloc mégalithique dans l'affleurement avant son extraction. Le remontage mental des blocs entre eux de façon à restituer ce que l'on peut dénommer < l'affleurement nucléus > est alors possible. Ce remontage mental de l'affleurement nucléus ouvre alors une. Large fenêtre sur la gestion du matériau mégalithique au Néolithique. Un dernier niveau de lecture concerne l'étude technologique des gravures à partir de leur signature de percussion. La plupart des gravures armoricaines ont été exécutées par percussion lancée. Chaque impact du percuteur a provoqué un détachement de matière appelé < négatif d'éclat ". L'étude des négatifs à l'aide d'un estampage permet de caractériser statistiquement la signature de percussion de la gravure. Cette lecture a pour objectif de restituer la chaîne opératoire d'une gravure et de mettre en lumière les cas de superpositions. Les résultats montrent que des crosses ont été transformées en hache et permettent d'esquisser le tableau chronologique des représentations gravées du Néolithique moyen armoricain en proposant l'antériorité des crosses sur certaines haches emmanchées.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (305, 279, 211 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 260-273

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 3001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.