Optimisation de la séquence DEPT pour la RMN quantitative

par Nermin Karabulut

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Serge Akoka et de Évelyne Baguet.


  • Résumé

    La séquence d'impulsion habituellement employée pour faire de la RMN quantitative ne permet pas toujours, pour des échantillons dilués, d'obtenir une précision suffisante pour une durée d'expérience raisonnable. Ceci est particulièrement vrai pour les mesures en 13C, où les temps de relaxation longs et l'effet Overhauser dû aux interactions dipolaires 1H-13C nécessitent un allongement considérable du délai de retour à l'équilibre. Cet aspect de la RMN du carbone -13 est d'autant plus important qu'une précision de l'ordre de 0,1 % est indispensable pour caractériser les faibles variations d'abondance isotopique naturelle 13C. L'objectif de ce travail était d'utiliser la séquence DEPT en RMN-13C quantitative. Cette séquence est plus sensible que la détection simple mais elle est aussi beaucoup moins répétable. L'analyse de la variation du signal, en fonction de la longueur des délais d'évolution, nous a montré que l'imperfection des impulsions RF était une source importante d'instabilité des résultats obtenus. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 106-116

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 2043
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 2043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.