Xénogreffe d'îlots de Langerhans dans le diabète non autoimmun : intérêt du transfert de gène de molécules immunosuppressives dans les modèles porc/rat et rat/souris

par Nicolas Potiron

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Immunologie

Sous la direction de Brigitte Le Mauff-Quester.

Soutenue en 2002

à Nantes .


  • Résumé

    La greffe d'îlots de Langerhans serait pour les patients diabétiques une solution plus physiologique que l'insulinothérapie dont la généralisation sera, malgré son efficacité, limitée par le nombre d'îlots disponibles à partir de pancréas de donneur, et par l'immunosuppression et ses effets secondaires. La xénogreffe d'îlots de porc pourrait remédier à ce problème. De plus, l'étape in-vitro lors de l'isolement des îlots, en fait un modèle intéressant pour l'évaluation de l'ingéniérie génétique des greffons par des vecteurs adénoviraux codant pour des molécules immunosuppressives. Le modèle porc/rat n'a pas permis d'évaluer cette stratégie du fait de l'absence de fonction des greffons malgré les différents agents pharmacologiques associés. Le modèle rat/souris montre que l'inhibition des signaux de costimulation (CTLA4Ig, CD40Ig) retarde efficacement le rejet par expression systémique des vecteurs et non lors de la transduction des îlots. Néanmoins aucune tolérance n'est induite.


  • Résumé

    For diabetic patients, islet transplantation is a more physiological approach compared to insulin injections, however, despite its efficiency, widespread use is limited by donor shortage and immunosuppression related side effects. The use of pig islet xenografts would solve this problem. Futhermore, the possibility of in-vitro manipulation during islet purification makes it an interesting model for graft genetic engineering by adenoviral vectors for recombinant immunosuppressive molecules. Despite the use of immunosuppressive regimens, we were unable to evaluate this strategy via the pig-to-rat model due to the lack of graft finction. In the rat-to-mous e model, the inhibition of costimulatory signals (CTLA4Ig,CD40Ig) efficiently delayed rejection by systemic vector expression but not by islet transduction, although did not result in tolerance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 244 f.$$cill.d30 cm
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 164-188

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 10VS
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4668

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002NANT10VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.