La gliotoxine, métabolite cytotoxique d'une souche d'Aspergillus fumigatus de zone conchylicole : mise en évidence, production en milieu marin, développement de méthodes de détection et d'évaluation

par Olivier Grovel

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Toxicologie marine

Sous la direction de Yves-François Pouchus.

Soutenue en 2002

à Nantes .


  • Résumé

    Ce mémoire présente les travaux réalisés sur une souche d'Aspergillus fumigatus isolée d'une zone mytilicole, identifiée sur ses caractères morphologiques. Nous avons montré, par une expérience de contamination de moules en laboratoire, que les cytotoxines qu'elle excrète peuvent être accumulés par les coquillages. La substance responsable de l'activité a été identifiée comme étant la gliotoxine, à l'aide d'une approche physico-chimio-biologique originale. Devant le manque de méthodes simples, fiables et sensibles de détection de cette toxine, nous avons développé deux techniques pour combler cette lacune. La première est un test biologique sur cultures cellulaires qui permet l'identification et le dosage semi quantitatif de la gliotoxine, de façon simple, rapide, spécifique, peu coûteuse et très sensible car permettant la détection de 18 ng de gliotoxine. La seconde, analytique, utilise le couplage entre la CLHP et la spectrométrie de masse par électrospray (limite de détection de 0,3 ng de gliotoxine). Ces techniques nous ont permis d'étudier la production de la gliotoxine par la souche marine et de rechercher sa trace dans des coquillages sauvages.


  • Résumé

    This report presents the work realized on a strain of Aspergillus fumigatus isolated from a mussel farming area. This species was selected because 0f its pathogenicity and for its capacity to produce numerous secondary metabolites covering a wide range of biological activities. Having confirmed its identification by morphological studies, we showed by an experiment of contamination of mussels in laboratory, that the excreted cytotoxins can be accumulated by shellfish. To identify the substance responsible for the activity, we developed a new physico-chemico-biological approach by using mass spectrometry combined with biological activity on cell culture after a series of fractionation of the fungal exudate. We were so able to put in evidence a peak corresponding te the active substance and identified it (with certainty) as being gliotoxin. Then, using a chemical reduction which makes it lose its activity, we demonstrated that this toxin was the only compound responsible for the cytotoxicity of the fungal extract. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 220-247

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 NANT 09VS
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2669
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.