La tension polémique dans les essais de Pier Paolo Pasolini

par Vanessa De Pizzol

Thèse de doctorat en Langue et littérature italiennes

Sous la direction de Bruno Toppan.

Soutenue en 2002

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Pier Paolo Paslolini est un artiste emblématique de la deuxième moitié du Vingtième siècle italien. Son œuvre, qui couvre différents domaines d'expression artistique et littéraire (peinture, poésie, roman, cinéma, théâtre) frappe par sa démesure. Mais plus encore, par la manière dont la réflexion sur l'œuvre et sur la société devient indissociable de l'acte de création. Les essais, de ce point de vue, sont un lieu d'observation idéal de la fusion qui s'opère entre le moment de la création et le moment de la réflexion, entre la littérarité et le discours. Il est une autre fusion qui apparaît nettement dans les essais et qui définit plus généralement le parcours pasolinien : c'est celle qui associe vie et œuvre. Ce principe de fusion n'est cependant pas un facteur de cohésion, du moins en apparence. L'auteur, qui place sa création sous le signe de l'oxymoron, a su en réalité utiliser un conflit qui l'a d'abord opposé à lui-même (acceptation de son homosexualité) avant de l'opposer à sa production et à la société contemporaine. Les essais s'attachent à montrer comment cette tension polémique est, au-delà d'un principe purement esthétique, un principe ontologique, une manière de concilier création et action, de lire le monde par le biais de l'attaque frontale. La production essayiste de Pasolini, envisagée sous cet angle, se fait le graphe de l'évolution de la société contemporaine vers un horizon résolument économique. La vision de l'auteur s'affirme comme profondément pessimiste et les invectives réitérées qu'il adresse à la société se font de plus en plus violentes au fil des étapes franchies par l'histoire de l'Italie (la contestation étudiante, la stratégie de la tension, etc. ) jusqu'à l'assassinat de Pasolini en 1975. La polémique se conçoit alors l'expression de la relation tragique qui lie l'auteur à la réalité.

  • Titre traduit

    Polemical tension in Pier Paolo Pasolini's essays


  • Résumé

    Pier Paolo Pasolini was an emblematic Italian artist of the second half of the 20th century. What is particularly striking in his work, which covers several artistic and literary fields (including painting, poetry, novel, cinema and theatre), is its total lack of moderation as well as, even more importantly, its way of presenting the reflection on art and society as intimately connected with the act of creation itself. His essays are a particularly relevant case in point to observe the fusion between the time of creation and the time of reflection, between literature and speech. The other type of fusion which clearly appears throughout the essays - and which more generally defines Pasolini's career - is that between life and work. This principle of fusion is not, however, a factor of cohesion, at least in appearance. The author, who placed his creation under the sign of the oxymoron, actually made the most of the conflict which he initially waged against himself (because of his homosexuality) and then against his work and contemporary society. His essays aim to show how this polemical tension is, beyond its aesthetic dimension, an ontological principle, a way of reconciling creation and action, of reading the world through direct attacks. Seen from this angle, Pasolini's work as essayist becomes the mirror-image of the evolution of contemporary society towards openly economic perspectives. The author's vision was deeply pessimistic and the insults he directed at society became increasingly violent with every new stage of Italian history (such as the student protest movement or the strategy of tension, etc) until his murder in 1975. This polemical tension became an expression of the tragic relationship linking Pasolini to reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (440, 101 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 419-436. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 002/21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.