Le personnage de la scène espagnole à la scène française, 1629-1663 : contribution à l'analyse de deux esthétiques dramatiques

par Catherine Marchal-Weyl

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Madeleine Bertaud.

Soutenue en 2002

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Les imitations du théâtre du Siècle d'Or connurent, entre 1630 et 1660, un épanouissement paradoxal compte tenu des divergences esthétiques entre les deux dramaturgies. Après un rappel du contexte culturel dans lequel s'inscrit ce mouvement d'imitation et des caractéristiques de la comedia, l'analyse se concentre sur l'étude des personnages dans les tragi-comédies et comédies de trois auteurs représentatifs des tendances générales de ce mouvement - Rotrou, Boisrobert, Scarron. Les transformations qu'ils apportent à leurs modèles soulignent que leur intérêt tient à l'exaltation des valeurs nobiliaires, à travers une dramaturgie des fausses apparences construite autour du déguisement d'identité. L'acclimatation de la comedia en dénature ainsi la structure, modifiant l'équilibre des personnages, qui tendent à devenir des caractères. Enfin sont mises en évidence les constantes et les évolutions d'une vague d'adaptations qui nourrit, sur les plans structurel et thématique, les changements du théâtre français du premier XVIIe siècle, et dont l'examen permet de dégager des préceptes de bienséance et de vraisemblance, communs aux deux théâtres, des conceptions opposées de l'illusion dramatique.

  • Titre traduit

    ˜The œtransposition of the character from the spanish to the french theatre, 1629-1663 : contribution to the analysis of two different dramatic arts


  • Résumé

    Despite the differences that oppose both dramatic arts, French imitations of the Spanish Golden Age theatre blossomed between 1630 and 1660. This study first recalls the cultural context in which these adaptations took place and the most striking features of the comedia. Then the analysis focuses on the characters in the tragi-comedies and comedies of three authors whose works are representative of the general trends : Rotrou, Boisrobert and Scarron. The choice of their reference models and the changes they made to them reveal that their interest is linked with the aristocratic value system praised by the Spanish theatre and its game of false appearances built on disguises. The adapters also distorted the structure of the comedia, introducing an imbalance between the characters, which tend to have fixed features. The comparison between French adaptations and their Spanish sources clarifies the evolutions and permanent features of this imitation movement which contributed to the development of the French theatre during the XVIIth century. It stresses that although both dramatic arts rely on the same principles, like propriety and verisimilitude, they led to opposite ideas of dramatic illusion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (508 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 486-505

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 002/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.