Influence de la voie de la glycosylation sur le phénomène de la floculation de la levure Kluyveromyces bulgaricus

par Franck Thiebault

Thèse de doctorat en Pharmacie. Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Joël Coulon.


  • Résumé

    La levure K. Bulgaricus est porteuse de lectines spécifiques du galactose. Les différents travaux menés nous ont permis de mieux appréhender le mécanisme lectinique. Ce mécanisme est traditionnellement utilisé pour expliquer le phénomène de floculation. De par les résultats obtenus il s'avère que ce mécanisme revêt plusieurs visages en fonction du regard porté. En effet, après avoir caractérisé par des sondes fluorescentes la présence de lectines spécifiques du galactose et de zones hydrophobes intervenant toutes deux dans le processus de floculation, nous nous sommes intéressés à un phénomène moins physico-chimique : la glycosylation des protéines. L'étude de cette étape de maturation par l'utilisation d'un inhibiteur spécifique, l' orthovanadate de sodium, nous a permis d'identifier par spectrométrie de masse des protéines "lectines like", retrouvées principalement dans la voie de la glycolyse. Les composés vanadiés ont, entre autres, inhibé la floculation de la levure K bulgaricus et la reproductibilité de l'inhibition du composé vanadié par des méthodes de biologie moléculaire n'a été que partielle. Ceci laisse à penser que, d'une part la glycosylation n'est pas la seule étape nécessaire à la formation de glycoprotéines à activité lectinique, et d'autre part cette étape de glycosylation n'est peut être pas seulement cantonnée au compartiment golgien. La glycosylation et les étapes de maturation des protéines restent des étapes universelles quel que soit le génome et le type cellulaire. Leurs études méritent d'être approfondies afin d'expliquer, outre les processus de maturation, de nombreux phénomènes tels l'agrégation cellulaire que l'on retrouve l'environnement ainsi que dans de nombreuses pathologies qui impliquent des glycoprotéines libres ou de surface d'organismes bactériens, fongiques ou humains.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 179 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 232 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T/D/PH/N/2002/11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.