Sports et territoires : contribution à une géographie du pouvoir : une géographie sociale du champ sportif

par Régis Keerle

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Paul Volle.

Soutenue en 2002

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Une approche globalisée de la géographie, appliquée au phénomène sportif, permet d'éviter la chosification de l'espace, ce concept se référant à la fois à un système d'objets et à une somme d'actions conçue dans une perspective structuriste. La sociologie permet de définir l'objet sport comme un champ possédant une autonomie relative, justifiant l'étude géographique de sa contribution à la production des territoires. Les exemples de la plongée sous-marine, de la course camarguaise et de la politique sportive de Montpellier montrent comment la différence géographique des contextes de réalisation des actions influe sur les formes de territorialisation qu'elles autorisent. Leur étude met en valeur la diversité des échelles de référence que peuvent choisir les acteurs (mondiale, nationale, régionale et locale). Elle permet également, dans le cadre de la distinction acteurs politiques / acteurs de la société civile, de traiter de ces dimensions de l'autonomie relative du champ sportif. Au-delà d'une géographie du sport, cette thèse contribue à une géographie du pouvoir tout en proposant le renouvellement des méthodes de la géographie sociale.

  • Titre traduit

    Sports, places and territories : a tribute to power geography : a social geography of the field of sport


  • Résumé

    Geography, as a whole anthropo-social science, applied to the sport phenomenon, allows to avoid reification of space, this concept referring at the same time to a system of objects and a sum of actions conceived in a structurist prospect. Sociology allows to define sport, in an objective standpoint, like a field owning a relative autonomy. It justifies geographical study of his contribution to the production of places and territories. Three examples, diving, course camarguaise and the sports policy of Montpellier, show how geographical differences of the contexts of actions achievement influences on the territorialisation forms that they allow. Their study highlights the variety of references scales that can choose the social agents (global, national, regional and local). It also allows, in a frame of distinction between political agents and other social agents, to study these dimensions of the relative autonomy of the sport's field. Beyond sports geography, this thesis contributes to power geography while proposing the renewal of social geography methods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (595, CIX p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographies tome 3 p. 557-595, notes bibliographiques.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2002.MON-67

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2181
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.