Configuration sociolinguistique, nationalisme et politique linguistique : le cas de la Vojvodine, hier et aujourd'hui

par Ksenija Djordjević

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Henri Boyer.

Soutenue en 2002

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette thèse est une recherche en sociolinguistique sur les conditions historiques de développement des politiques linguistiques et de l'aménagement linguistique dans la province de Voïvodine, au nord de la Serbie, en République Fédérale de Yougoslavie, où se côtoient quatre langues minoritaires (hongrois, slovaque, roumain, ruthène) et diverses autres minorités nationales (tsigane, croate, juive. . . ) face à la langue majoritaire officielle, le serbe (anciennement désigné comme “ serbo-croate ”). Les questions d'émergence et de catégorisation des nations, des nationalités et des “ groupes ethniques ”, de dénomination des langues et des rapports d'équilibre ou de conflit entre les langues et les peuples de l'espace yougoslave, de l'Empire austro-hongois à nos jours, sont analysées en détail. La période de la transition démocratique, depuis 2000, et les perspectives d'avenir du modèle glottopolitique de la région sont également analysées. Une enquête sociolinguistique de terrain auprès de 310 lycéens hongrois, slovaques, roumains et ruthènes portant sur les usages et les attitudes vient clore cette réflexion sur les conditions d'intégration de la diversité linguistique et culturelle dans une région d'Europe orientale et des Balkans.


  • Résumé

    Vojvodina, a province in northern Serbia, Federal Republic of Yugoslavia, is an area where four national minorities have been living together for centuries : Hungarians, Slovaks, Rumenians and Ruthenians, along with several “ ethnic groups ” and nationalities, such as Gypsies, Jews, Croatians. . . This dissertation deals with the historical context in which language policies and planning have been contrived and implemented since the Austro-Hungarian Empire in the 19th century. Topics such as the uprise of nations, nationalities, ethno- and sociolinguistic categories applied to linguistic or cultural communities are surveyed. The balance between ethnic revival and federal nation-building constrains is analysed up to the Milosevic regime and the new democratic era since 2000. A fieldwork inquiry on bilingual habits and attitudes in Hungarian, Slovak, Rumenian and Ruthenian high-schools in 2002 shows the actual conditions of multicultural integration in this region of Eastern Europe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (417, 60 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 428-408. Index. Liste des sites Internet p. 237-238

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2002.MON-62

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002MON30062
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.