Jacques Réda : la dépossession heureuse : Habiter "quand même"

par Marie Joqueviel-Bourjea

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Serge Bourjea.

Soutenue en 2002

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L'œuvre de Jacques Réda réinvente, dans la droite lignée des " passants considérables ", la figure du poète flâneur. Mais il convient de " mesurer " les formes prises par cet " en marche " : l'image du poète à solex se révèle, en effet, insuffisante à en dire les enjeux et motivations. Elle ignore, notamment, la dimension réflexive d'une écriture à la palette et aux moyens extraordinaires. De circonstance, le poème rédien n'en oublie pas moins de penser. Il œuvre, ce faisant, à bâtir le lieu d'une " habitation " possible. À l'issue d'un premier parcours s'attachant aux résonances de formules verbales essentielles : " Être là ", " Être-jeté ", " Descendre ", " Considérer l'intervalle ", " Avoir lieu ", s'engage une réflexion que motive l'expérience – autobiographique – des villes de l'enfance. En elles (Lunéville, Élisabethville, Breille, Luxembourg) s'invente progressivement la relation d'un poète à sa langue. Paris finira par en recueillir, une fois parvenus à maturité, les fruits.

  • Titre traduit

    Jacques Réda : fortunate dispossession : a dwelling "nonetheless"


  • Résumé

    Jacques Réda's work reinvents, in the straight line of the " the considerable passers-by ", the figure of the strolling poet. But one ought to " measure " the differents forms taken by this " movement " : in fact, the image of the Solex-riding poet proves insufficient to reveal its stakes and motivations. Above all, it ignores the reflexive dimension of a writing with such extraordinary palette and means. Although incidental, the Rédian poem however does not forget to think. In so doing, it works to construct the site of a possible " dwelling ". At the close of a first journey attached to the resonance of essential verbal forms : " Being there ", " Being-thrown ", " Going down ", " Considering the interval ", " Taking place ", there opens a reflection motivated by the – autobiographical – experience of childhood cities. It is in them (Lunéville, Élisabethville, Breille, Luxembourg) that the relation of a poet to his language is progressively invented. Paris is where the fruit will be gathered, once it has ripened.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par L'Harmattan à Budapest [etc.], Torino, Paris

Jacques Réda, la dépossession heureuse : habiter quand même


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (689 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographies p. 590-689. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2002.MON-49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par L'Harmattan à Budapest [etc.], Torino, Paris

Informations

  • Sous le titre : Jacques Réda, la dépossession heureuse : habiter quand même
  • Dans la collection : Critiques littéraires
  • Détails : 1 vol. (394 p.)
  • ISBN : 2-296-00621-3
  • Annexes : Bibliogr. de Jacques Réda p. [391]-394
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.