Un "processus de verbalisation du monde" : perspectives du sujet lyrique dans la poésie d'Andrea Zanzotto

par Jean Nimis

Thèse de doctorat en Langues romanes et de la Méditerranée

Sous la direction de Pascal Gabellone.

Soutenue en 2002

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Ce travail prend en compte l'œuvre poétique d'Andrea Zanzotto depuis Dietro il paesaggio (1951) jusqu'à Meteo (1996). La poétique de l'auteur est étudiée, d'une part, dans sa pratique caractéristique, en particulier à travers la mise en acte d'un " processus de verbalisation du monde " (avec ses réminiscences et références littéraires, scientifiques et " mondaines "), d'autre part, dans son mode d'expression (la mise en œuvre sporadique de sonorités privilégiant l'écho et la déconstruction syntaxique, alternant avec des compositions classiques, comme le sonnet, notamment). Après avoir montré que ce processus détermine un discours lyrique singulier, ayant pour points focaux la perception particulière d'un paysage et le contexte socio-historique du XXe siècle, les perspectives textuelles du sujet poétique sont abordées et débouchent sur la mise en évidence d'une " structure d'horizon " dans les poèmes. Ce rapport au monde lié au regard donne son sens au monde verbalisé dans la poésie, et le chiasme sujet-monde prend corps dans les rythmes impliqués qui rendent compte de la sensibilité du poète au langage. This piece of research, based upon Andrea Zanzotto's poetical works from Dietro il paesaggio (1951) to Meteo (1996), examines this author's poetics, on the one hand through his most characteristic practices in his " process of verbalisation of the world " (especially the actualisation by personal reminiscences and literary, scientific, " mundane " references) ; on the other hand, in his specific mode of expression : the sporadic use of echoing sonorities and of syntactic deconstruction, alternating with classic compositions, like the sonnet, among others. A first approach consists in showing that the verbalisation process determines a singular lyrical discourse throughout Zanzotto's poetry, focused on the perception of a particular landscape (Pieve di Soligo in the Venetian area) and on the socio-historical context of the twentieth century. In the second place, we examine the textual perspectives of the poetical self, aiming emphasize the horizon structure operating into the poems. Thus the world verbalised in Zanzotto's poetry takes its meaning in this " vision centered " relation to the external environment, whereas the rhythms, implied by the poet's sensitiveness towards language, convey their form to the chiasma between the self and the world.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (578 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 509-557. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2002.MON-32
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.