Les désordres respiratoires de l'athlète endurant : de l'hypoxémie induite par l'exercice aux dysfonctions bronchiques

par Pascale Kippelen

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Philippe Godard et de Corinne Caillaud.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des troubles de la foction pulmonaire ont ete decrits, par le passe, chez une part non negligeable d'athletes endurants. La moitie des athletes endurants jeunes pourraient developper une hypoxemie induite par l'exercice - celle-ci se traduisant par une chute de la pression arterielle et de la saturation de l'hemoglobine en oxygene au cours de l'effort - et plus de 20% d'entre eux pourraient presenter un asthme et/ou une bronchoconstriction induite par l'exercice (bie). Dans un premier temps, nous avons cherche a determiner si ces deux phenomenes etaient lies. Lors d'un 1er travail, a l'aide de mesures de monoxyde d'azote exhale, nous n'avons pas pu confirmer le declenchement d'une reaction inflammatoire pulmonaire chez l'athlete hypoxemique au cours de l'effort. De plus, dans notre 2e etude, aucune obstruction bronchique n'est apparue, chez ces athletes, que ce soit au repos ou en phase de recuperation. Dans un second temps, nous avons cherche a determiner le role de l'entrainement sportif dans la genese de l'asthme et de la bie. Dans une population d'athletes endurants amateurs, nous avons montre que des troubles bronchiques peripheriques, absents en debut de saison, apparaissaient en periode competitive. Cependant, aucune aggravation n'etait observee lorsque trois saisons sportives etaient enchainees. Nous avons ensuite estime la proportion de sportifs endurants amateurs qui presentaient de l'asthme et/ou une bie. Ce chiffre atteignait les 5%. Nous avons conclu que la pratique sportive en endurance a un niveau amateur et dans une region mediterraneenne n'avait qu'un impact limite sur la fonction respiratoire. En dernier lieu, nous avons demontre que, non seulement la repetition de l'effort, mais encore la qualite de l'air, modulaient l'ampleur des troubles bronchiques chez l'athlete endurant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 120 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 106-120

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2002.MON-3
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section des sciences et techniques des activités physiques et sportives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2002.MON-3
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2002.MON-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.