Régime de change et performances réelles

par Laetitia Ripoll

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Bismut.

Soutenue en 2002

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Il n'existe pas de consensus unanime sur le choix d'un régime de change optimal. Couramment, un régime de change fixe est associé (i) à une filiation plus faible, mais aussi (ii) à une croissance plus faible de la productivité. Certains auteurs attribuent la difficulté à mettre en évidence ces postulats, au type usuel de classification du régime de change. Une méthode alternative d'identification des régimes de change de facto est proposée, sa crédibilité est alors testée pour deux pays sud-méditerranéens. Une modélisation VAR permet ensuite de vérifier les propositions (i) et (ii). Le régime de change n'influence pas vraisemblablement pas les fluctuations réelles, c'est plutôt le niveau de l'activité économique qui détermine le choix de politique de change. Enfin, l'aspect régional du choix d'un régime de change est considéré, le degré de symétrie des chocs au sein des pays sud-méditerranéens est analysé, ils apparaissent très peu corrélés entre les pays concernés ainsi qu'avec l'Europe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 352 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 324-342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2002 RIP
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD MON.2002-54
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.