Partage de coût sériel d'un bien public international : la gestion des ressources en eau au Proche-Orient

par Fady Hamadé

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Percebois.

Soutenue en 2002

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    Les outils économiques traditionnels pour la gestion des ressources environnementales soulèvent deux questions. Dans une optique normative, la question de l'équité du partage des ressources ou de la rente de l'utilisation des ressources se pose directement ou indirectement, ex ante ou ex post, et la mise en œuvre de ces instruments se heurte à la question de la souveraineté des Etats. Nous proposons une alternative au marché de droits en considérant les ressources en eau internationale comme une propriété commune aux différents Etats. L'exploitation et l'entretien de celles-ci sont délégués à une agence internationale de l'eau. Ces activités définissent un Bien Public International. Le jeu non coopératif de partage de coût sériel oppose l'agence international de l'eau aux deux entités politiques. Le mécanisme ainsi définit possède un équilibre de Nash Fort. Les allocations obtenues satisfont aux tests d'équité des bornes au bien-être et à la souveraineté des Etats.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 372 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 351-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LTH 2002 HAM
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD MON.2002-48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.