Mise au point d'une voie de synthèse des hexahydropyrrolo[2,1-a]isoquinoléines, destinées à l'imagerie médicale

par Cécile Stéphan

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire

Sous la direction de Gilbert Kirsch.

Soutenue en 2002

à Metz .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Du fait de leur très grande complexité, les mécanismes qui régissent les phénomènes cérébraux restent encore largement inexpliqués. Ainsi des molécules ont montré une réelle efficacité dans la résorption de certaines pathologies du cerveau sans que les médecins ne puissent encore expliquer leur action. Lors d'une étude biologique appronfondie, certains dérivés de la série des hexahydropyrrolo[2,1-a]isoquinoléines ont montré une activité potentielle dans le traitement des dépressions et se sont révélés être parmi les plus puissants antagonistes de la tétrabénazine ainsi que des inhibiteurs de la recapture de la dopamine, norépinéphrine et sérotonine. Notre travail de recherche consiste à établir une nouvelle voie de synthèse de ces molécules qui permettra d'introduire un atome d'iode.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.156-158

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.