Contributions cognitive et énonciative au repérage des lexies méthaphoriques : domaine anglais-français

par Denis Jamet

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Malcolm Clay.

Soutenue en 2002

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche retrace la longue histoire de la métaphore depuis Aristote, jusqu'aux approches contemporaines, notamment à partir des travaux des cognitivistes américains. Après une définition de l'objet d'étude, grâce à sa mise en relation avec d'autres réalisations langagières comme la synecdoque, la métonymie ou la comparaison, les rôles de la métaphore, ainsi que son évolution linguistique, sont étudiés à l'aune de la linguistique cognitive et énonciative, deux théories que nous essayons d'utiliser conjointement. Partant de la nature conceptuelle omniprésente de la métaphore, nous examinons les réalisations langagières de cette structure dans une perspective énonciative. L'accent est mis sur le flou et sur le foisonnement métaphoriques qui représentent le plus grand atout, ainsi que la raison d'être de notre objet d'étude. Le caractère fondamentalement dynamique de la métaphore - que ce soit de par sa polysémie ou de par le trajet linguistique qu'elle peut suivre - est mis en relation avec le rôle qu'elle joue dans le système linguistique et son évolution. L'hypothèse principale de ce travail se base sur le fait que cette structure de nature conceptuelle laisse des marques linguistiques lors de son énonciation, marques présentes sous la forme d'un supplément de structure. La mise au jour des traces linguistiques de ce que l'on est en droit d'appeler l'opération d'énonciation métaphorique constitue, en effet, l'axe de recherche privilégié, aussi bien dans notre corpus anglais que français.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜A œcognitive, utterer-centered approach to the marking of metaphorical lexemes in English and in French


  • Résumé

    This doctoral dissertation traces the long history of metaphor, from Aristotle to contemporary research, especially through the work of the American cognitive linguists. We first define metaphor by opposition to other linguistic structures, such as metonymy, synecdoche and comparison. Its role and evolution are then studied by the yardstick of cognitive linguistics, as well as the French linguistic theory known as "the utterer-centered approach to language", two theories that are here applied together. We examine the various language structures metaphor can take on through an utterer-centered approach to language, keeping in mind the ubiquitous conceptual nature of metaphor. Emphasis is laid on metaphorical vagueness and proliferation, two notions which not only represent the main asset, but the raison d'être of metaphor. The fundamentally dynamic nature of metaphor - exemplified not only by its polysemy, but also by the linguistic evolution it can follow - is related to the role it plays in the linguistic system and in its evolution. The hypothesis on which this dissertation is based is confirmed by the fact that this conceptual structure leaves traces when uttered in a specific situation of utterance; these traces are visible in the form of an additional structure. The examination of the linguistic traces of what we are entitled to call the utterer-centered approach to metaphorical operation constitutes the privileged central theme of research, and its application to the English and French corpora throws new light on metaphor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (445 p., f.446-643)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.606-643. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 45
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.