Théories de la croissance endogène et théories évolutionnistes : un exemple de concurrence théorique et empirique en sciences économiques

par Patrick Eparvier

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Garrouste.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Avec les théories de la croissance endogène et les théories évolutionnistes, l'analyse de la croissance et du changement technique connaît, depuis le milieu des années quatre-vingts, d'importants développements théoriques. Une thématique commune à ces deux théories concerne les liens entre la croissance économique des pays et leurs activités d'innovation. Le fait que deux théories traitent une même question soulève deux problèmes. Le premier est d'ordre méthodologique et concerne la question de la confrontation théorique en sciences économiques, ainsi que l'aptitude des théories à expliquer et reproduire un certain nombre de faits stylisés. Le second est d'ordre normatif et porte sur le choix d'éléments de politiques publiques destinés à accroître l'innovation et la croissance. L'existence de propositions propres aux théories de la croissance endogène et aux théories évolutionnistes, sur les mêmes questions, détermine un autre niveau de concurrence. Ce travail propose une comparaison théorique et empirique des deux théories et avance des réflexions sur la concurrence de leurs propositions de politique publique.


  • Résumé

    With the endogenous growth theories and the evolutionary theories, growth and technical change analysis has been facing important theoretical developments since the mid eighties. One subject shared by the two theories concerns the links between the economic growth of countries and their innovation activities. The fact that two theories deal with the same questions raises two problems. The first is a methodological one and is about the theoretical confrontation in economics, as well as the ability of the theories to explain and illustrate a certain number of stylised facts. The second is a normative one and refers to choices of policy recommendations to enhance innovation and growth. The existence of different recommendations, on the same issues, from these theories induces another level of competition. This work is a theoretical and empirical comparison of these two theories and proposes some reflections on competition of their policy recommendations

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 502 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 471-496

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.