Devenir médecin généraliste ou spécialiste ? : un rapport aux études et aux savoirs différencié

par Laurence Chenevat

Thèse de doctorat en Sociologie et sciences sociales

Sous la direction de Yves Grafmeyer.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Dans un contexte hiérarchisé des formes d'exercice de la médecine, il s'agit de comprendre comment les étudiants s'orientent vers la médecine générale ou la pratique d'une spécialité. C'est l'hypothèse selon laquelle les étudiants en médecine ont appréhendé différemment le concours de l'internat, en fonction de leur rapport au savoir, qui a guidé cette recherche. Après avoir précisé qui sont les étudiants qui passent et réussissent le concours de l'internat, du point de vue des parcours scolaires et universitaires, de l'origine sociale et du genre ; le rapport au concours a été analysé en fonction des manie��res de concevoir l'apprentissage des savoirs médicaux et de se percevoir parmi les autres étudiants ainsi qu'au sein de la hiérarchie hospitalière. D'autre part, le rapport au concours a été appréhendé dans son articulation aux modalités d'engagement dans une vie autonome. Cette analyse montre que si les catégories qui structurent le rapport au savoir des étudiants varient selon le milieu de ces derniers et selon leur genre, elles diffèrent également selon leur orientation à l'issue de la sixième année. Le sens que prend le concours se définit dans les conceptions de l'apprentissage, du devenir professionnel et du passage à l'âge adulte. Ces conceptions sont également traversées par un rapport au temps, au monde et aux autres, à l'œuvre non seulement dans l'appropriation des savoirs médicaux mais aussi dans l'anticipation des rôles sociaux en rapport aux modalités d'engagement dans une autonomie financière et dans une relation de couple. Enfin, on a souligné comment le rapport au savoir se construit et s'exprime dans le rapport aux autres, au sein de la famille d'origine et du milieu professionnel, dans une chaîne de transmission intergénérationnelle

  • Titre traduit

    Becoming a general practitioner or a specialist ? : different knowledge and learning attitudes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 542 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 445-457

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.