La consommation de productions locales en Bresse de l'Ain : pratiques et représentations alimentaires

par Delphine Balvet

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Jean-Baptiste Martin.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le présent travail participe à une étude de la consommation des productions agricoles et alimentaires locales dans le contexte français actuel de forte valorisation et d'engouement pour les produits dits de terroir. Il propose de mieux comprendre le statut accordé par les "consommateurs-connaisseurs" à ces aliments, en prenant comme fil d'Ariane les consommateurs de la Bresse de l'Ain (Rhône-Alpes). La thèse cherche à montrer comment l'attention du consommateur vis-à-vis de ce qu'il mange est d'autant plus soutenue, et l'aliment d'autant plus appréciable, que la proximité physique et mentale avec le produit et son système de production est grande. L'approche ethnographique met alors en évidence en quoi la consommation de cette catégorie d'aliments suppose la maîtrise d'un certain nombre de savoirs et savoir-faire, tant en terme de mode de consommation que de préparations culinaires ou d'identification du produit, connaissances qui donnent sens à l'acte d'incorporation. Elle s'attache aux pratiques et représentations autour de ces aliments, en les resituant au sein de l'ensemble du système alimentaire local et en privilégiant leur caractère dynamique. Relevant avant tout de l'intimité domestique, les productions locales peuvent néanmoins être extériorisées : les processus de mise en exposition supposent des procédures de sélection qui construisent un décalage entre alimentation privée et alimentation publique, entre "dire" et "faire". Mais en Bresse, ces processus ne prennent que rarement la forme de patrimonialisation.

  • Titre traduit

    Consumption of local productions in the Bresse area, part of Ain Department (France) : Eating Practices and representations


  • Résumé

    The present work takes part in a study concerning the consumption of local agricultural products and foodstuffs in a context of strong valorisation and fancy for these products in France. It proposes to better understand the status granted to this food by the "consumers-connoisseurs" taking the consumers from Bresse (Ain - Rhône-Alpes) as a Aradne's thread. This doctoral thesis tries to show how the attention of the consumer towards what he's eating is all the more sustained and the food all the more appreciable since the mental and physical proximity with the product and its production system is great. Therefore, the ethnographic approach underlines that consuming this sort of foodstuffs needs a certain number of knowledges and know-hows, in term of way of consumption and in cooking or product's identification. This knowledges give sense to the act of incorporation. It will deal with the practices and representation regarding these foodstuffs, by setting them within the whole local food system by favouring their dynamic aspects. The local production can be sometimes exteriorised: the processes of exhibition suppose some selection processes which create a gap between private food and public food, between "saying" and "doing". But in the Bresse area, those processes scarcely take the shape of heritage creation process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 508-LXX p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 488-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.