Apprendre à écrire à l'école primaire : modélisation et significations des démarches scolaires d'enseignement de l'écriture de Jules Ferry jusqu'à nos jours

par Luc Baptiste

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Meirieu.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'ambition est d'inventorier, de modéliser et d'interroger les définitions de l'enseignement/apprentissage de l'écriture à l'école primaire depuis Jules Ferry. L'étude des textes officiels montre que l'apprentissage de l'écriture, placé au premier rang des exigences scolaire, a donné lieu à des définitions très diverses depuis les années 1880. Il s'agit, à travers l'exposé des finalités et des modalités de cet apprentissage, de distinguer ces définitions et d'identifier les paradigmes qui leur donnent sens. A partir de là, des modèles sont construits, qui apparaissent non pas seulement comme les énoncés des procédures d'enseignement, mais comme des discours. Ces discours sont objets d?investigation. Ils sont interrogeables. Six modèles sont saisis, au croisement des dimensions praxéologique, axiologique et épistémique. De ces discours il s'agit de dévoiler les présupposés et les enjeux, afin de trouver réponse à la question : apprendre à écrire, c'est apprendre quoi ? L'hypothèse est que chaque modèle est porteur : a) d'une signification assignée à l'activité scripturale ; b) d'une représentation du statut de l'individu ; c) d'une représentation du lien social. La démarche est interprétative. Elle conduit à voir que dans l'enseignement de l'écriture se joue, outre l'acquisition des normes de l'écrire, l'instauration de l'individu dans le social. Elle est aussi critique. A rebours de la tradition scolaire de neutralisation de l'identité de l'élève, que reconduisent et confirment aujourd'hui les procédures élaborées par la didactique, on s'interroge sur l'occasion de construction identitaire de l'enfant que représente l'apprentissage de l'écriture.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to list, to model and to examine the definitions of writing teaching/learning in primary school since Jules Ferry. The study of official texts demonstrates that the process of learning how to write, put at the pinnacle of educational requirements, has led to very diverse definitions since the 1880?s. Through the description of the aims and the methods of this learning process, this work will distinguish these definitions and identify the underlying paradigms. From there, models are constructed, which, in addition to being the terms of teaching procedures, appear to be discourses as well. These discourses can be investigated and analysed. Six models are studied, at the crossroads of praxeological, axiological and epistemic dimensions. From these discourses this work tries to reveal the presuppositions and issues at stake to answer the question: learning how to write is learning what? The hypothesis is that every model carries: a) a specific meaning associated with the act of writing; b) a representation of the status of the individual; c) a representation of the social bond. The approach is interpretative, and leads to the insight that, in addition to the acquisition of writing skills, the introduction of the individual in society is at stake in the teaching of writing. The approach is critical as well. Going against the educational tradition of neutralisation of the pupil?s identity, which is constantly reaffirmed by the teaching processes developed by current didactics, this thesis investigates the opportunity, offered by the process of learning how to write, to shape the individual identity of a child.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 387 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 367-382. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la documentation. Bibliothèque Michel Serres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 372.62 BAP
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux (Mont de Marsan, Landes). Direction de la documentation. Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education d'Aquitaine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux (Bordeaux, Gironde). Direction de la documentation. Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education d'Aquitaine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 372.62 BAP
  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.