Hervé Guibert et l'imaginaire de la chute : une lecture de Mes parents

par Bruno J. C. Peyron

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Claude Burgelin.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Notre étude porte essentiellement sur "Mes parents" d'Hervé Guibert et sur son journal "Le mausolée des amants", d'où il tira ce récit. Après avoir replacé cette autobiographie de jeunesse dans l'oeuvre de Guibert et dans le champ plus large de l'écriture autobiographique, nous donnons une lecture de ce récit à travers le motif de la chute. Nous montrons comment la chute qui traverse également le récit de vie, le roman des origines et le scénario fantasmatique assure la cohésion de l'ensemble. Cette lecture orientée du haut vers le bas, nous permet ensuite d'aborder l'écriture de Guibert et dégager son originalité. Bien que la critique désigne sans réserve ce récit comme une authentique autobiographie, nous montrons que le soupçon doit s'étendre malgré tout, à "Mes parents". Nous avançons même que c'est à partir de "Mes parents" que Guibert affina sa petite fabrique de littérature, ou tout du moins qu'il la systématisa. Le processus de composition d'un livre pour Guibert est toujours une partition à deux mains : il emmène imperceptiblement la réalité vers les régions secrètes de son désir. C'est la raison pour laquelle nous croyons que "Mes parents" est autant une auto-mythographie qu'une autobiographie

  • Titre traduit

    Hervé Guibert and the imagination of fall : a reading of Mes parents


  • Résumé

    Our study focuses mainly on "Mes parents" by Hervé Guibert and on "Le mausolée des amants", the diary he derived this text from. First we situate this autobiography of his childhood in Guibert's entire work in the broad field of the autobiographical writing. Then, we examine our interpretation of "Mes parents" through the pattern of the fall. We show how the fall, which passes equally through this account of his life, the story of origins and the scenario of fantasies, ensures the cohesion of the whole. This close reading allows us to move on Guibert's writing and to perceive his originality. Although the critics refer to "Mes parents" as a genuine autobiography, the narrative makes us suspicious that the text is something more. We argue that a careful reading of "Mes parents" supports our position that this is from the writing of "Mes parents", that Guibert polished his work of literature, or rather that he systematized it. Fabricating (Guibert use this very word but its signification in French is closer to the word manufacturing) a book for Guibert is always a twofold process : he takes reality to the secret regions of his disire. This is why we believe that "Mes parents" is as much a self-mythography as an autobiography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 492 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-451

Où se trouve cette thèse ?