Images mémorables : Hypnerotomachia Poliphili 1499

par Stefano Ghislotti

Thèse de doctorat en Études ibériques et méditerranéennes. Italien

Sous la direction de Anne Machet.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'Hypnerotomachia Poliphili est un précieux incunable, publié à Venise en 1499 par l'imprimeur philologue Alde Manuce. Le texte qui occupe plus de 450 pages est accompagné de 171 gravures sur bois, images qui ne servent pas seulement d'illustrations, mais qui fascinent le lecteur en lui montrant le monde merveilleux qui y est raconté. Dans toutes les époques ce chef d'oeuvre a suscité une admiration sans partage. L'identité de l'auteur, les contenus de l'oeuvre, la présence d'un savoir chiffré et le fait de remonter aux sources d'une connaissance pour initiés ont toujours passionné les bibliophiles et fait couler beaucoup d'encre. Etudier une oeuvre dont la fortune critique n'a jamais diminué pendant les différentes époques peut sembler un pari audacieux, et pose en effet plusieurs problèmes. Mais le recours à un point de vue jamais utilisé pour l'analyse systématique de l'ouvrage, celui des arts de la mémoire, ouvre des perspectives nouvelles sur la manière dont cet ouvrage a été lu. En effet la mise en valeur de la mémoire est un aspect qui intéresse le récit entier. . .

  • Titre traduit

    Memorable images : Hypnerotomachia Poliphili 1499


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The thesis deals with the Hypnerotomachia Poliphili, an incunabulum published in Venice in 1499. It is a masterpiece of Renaissance printing, published by Aldo Manuzio, the most important publisher of this period. The marvelous world narrated over more than 450 pages of text is illustrated by 171 woodcuts. It is a challenge to deal with a work that was studied, commented, quoted for over five centuries; a book with a secret knowledge, concealed in the text and shown by the images. To approach such a work, a new perspective was necessary: a point of view that was both bound to Antiquity and known at the time the book was written. This new perspective was suggested by France Yates, who studied the Art of memory, a part of rhetoric, and a traditional teaching of memory skills. From Aristotle in Greece, to Cicero and Quintilian in Rome, and the Fathers of the Church, the mnemotechnical tradition was a basic training for the educated man. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (XII-274, 201 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 258-266. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.