La narration à l'épreuve du corps : du déplacement dans l'oeuvre de Maurice Pialat

par Rémi Fontanel

Thèse de doctorat en Lettres et arts, cinéma

Sous la direction de André Gardies.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Chez Pialat, le personnage et ses parcours purement physiques sont à prendre en tant qu'objets narratifs au cœur de ses films. Les mouvements des corps sont des figures déterminantes qui participent à une écriture dite du "déplacement", motivée par une démarche de réalisation singulière que nous étudierons au cours de ce travail. En somme, la question pourrait être: la représentation de l'univers filmique fondée par Maurice Pialat, passe t-elle par le déplacement et si c'est le cas, quelle est sa nature et son poids dans la construction narrative et esthétique de ses films ? Comment raconter ? Le "comment raconter ?" ou les réponses à cette vaste question peuvent-ils prendre vie grâce aux déplacements et aux usages qui en sont faits ? Il s'agira donc pour nous de chercher et de comprendre la présence et la signification des déplacements au sein du cinéma de Maurice Pialatleur nature mais également leur origine, leurs causes et leurs conséquences, que ce soit du côté de la construction narrative, du côté de la démarche créatrice du cinéaste ou du côté du personnage lui-même dont le corps nous rappelle à chaque fois sa force et la capacité qu'il a, à donner du sens aux récits, aux films et à l'œuvre entière du cinéastecar si le déplacement physique du personnage peut être un moyen de communiquer et le résultat d'une recherche intime et silencieuse (secrète et inconsciente), il est visiblement, un moyen de représentation au sein de la création "pialatienne".

  • Titre traduit

    ˜The œstory in the test of the body : movements in the cinéma of Maurice Pialat


  • Résumé

    In Pialat's universe, the character and his purely physical movings are to be considered as narrative entities. The movements of the bodies are decisive figures that make a writing which is called the writing of the "moving". That way of writing is motivated by a singular approach of production, which is the object of our study. In short, the question should be: is the representation of the Maurice Pialat's filmic universes linked to the moving and, in this case, which is its nature and its weight in the narrative and aesthetic construction of the movies ? "How to relate" ? How the answers to that vast question can arise from the movings and their use ? So, that study consists in looking for and understanding the presence and the signification of the movings within Maurice Pialat's cinema, that is to say studying their nature, their origin, their cause and consequences. For that purpose, we must study the creative approach of the film-maker and, the character himself whose body reminds us each time his ability to give sense to stories, to movies and to the whole work of the film-maker. The reason is that the physical moving of the character may be a means of communication and also the result of a deep, silent, secret and unconscious quest; visibly, the physical moving is also a means of representation within the "pialatian" creation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 669 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 637-649. Biofilmographie du cinéaste.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.