Vercingetorix au XXe siècle : histoire, archéologie et anthropologie d'une figure symbolique du passé national, en quête d'une identité propre

par Joël Mak

Thèse de doctorat en Langue, Histoire et Civilisation des mondes anciens

Sous la direction de Yves Roman.

Soutenue en 2002

à Lyon 2 .

  • Titre traduit

    Vercingétorix in XXth, history, archaeology and anthropology of an archetypal symbol of national pass


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Mentionné pour la première fois par César au livre VII de La Guerre des Gaules, Vercingetorix est durant tout l'Empire romain une figure de style, l'archétype du chef barbare s'opposant à Rome, prisonnier des sources greco-latines qui n'offrent qu'une vision déformée et partiale, celle du vainqueur, ou bien enfermé à travers des stéréotpypes politiques issus du contexte français de la fin du XIXe siècle. Il a fallu de nombreux bouleversements méthodologiques en histoire et en archéologie pour que désormais il soit possible d'aborder Vercingetorix autrement. Depuis plus de cent cinquante ans, l'archéologie a permis de mieux saisir les multiples facettes du monde gaulois. Face à une mémoire écrite fragmentaire, la fragile connaissance issue du sol peut très vite s'avérer contradictoire avec les idées reçues, héritées en partie de notre patrimoine littéraire. Il reste toujours des vides, dessilences. C'est dans ces interstices que parfois Vercingetorix prend place et de plus en plus par l'intermédiaire d'une réflexion anthropologique de l'histoire. La démarche proposée ici s'inscrit donc dans au coeur d'un disposotif qui non seulement classe et analyse ces matériaux, mais sert aussi, à travers les textes, de fil conducteur aux nombreuses données archéologiques et numismatiques relues comme autant de traces culturelles et sociales qui forment un ensemble cohérent et autonome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 403-430.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GF 04936
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.