Etude des réseaux neuronaux responsables du sommeil paradoxal chez le rat : approches neuropharmacologiques, neuroanatomiques et électrophysiologiques

par Romuald Boissard

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Pierre-Hervé Luppi.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les circuits neuronaux responsables du déclenchement et du maintien du sommeil paradoxal (SP) n'ont pas encore été décrits chez le rat. Pour combler cette lacune, nous avons utilisé un nouveau modèle, le rat vigile en contention, permettant la combinaison d'enregistrements électrophysiologiques, de micro-pharmacologie locale et de neuroanatomie fonctionnelle. Nous avons ainsi mis en évidence une structure clé responsable du SP dans le tegmentum pontique dorsal : le noyau sublatérodorsal (SLD). L'application micro-iontophorétique d'antagonistes GABAA (bicuculline et gabazine) ou d'un agoniste glutamatergique (acide kainique) dans le SLD induit un état proche du SP, alors que celle d'un agoniste cholinergique (carbachol) reste sans effet. De plus, les neurones enregistrés dans le SLD ne sont actifs que pendant le SP. En combinant l'utilisation d'un traceur antérograde (PHA-L) avec l'immunohistochimie du C-Fos, nous avons mis en évidence que le SLD projette sur et active (1) les noyaux intralaminaires thalamiques responsables de l'activation corticale, (2) les pré-motoneurones glycinergiques du bulbe rachidien responsables de l'atonie musculaire. En couplant l'éjection d'un traceur rétrograde (CTb) dans le SLD et l'immunohistochimie de la GAD, nous avons montré que les neurones GABAergiques responsables de l'inhibition du SLD se localisent dans le SLD lui-même et dans les noyaux réticulés pontique rostral (PRNr) et mésencéphalique (MRN). Nous avons enfin montré que la micro-iontophorèse de muscimol (agoniste GABAA) dans la partie ventrolatérale de la substance grise périaqueducale (vlPAG) induit une très forte augmentation des quantités de SP. Au vu de l'ensemble de nos résultats, les neurones du SLD responsables du SP seraient inhibés au cours de l'éveil et du sommeil lent par des neurones GABAergiques localisés dans le SLD lui-même, le PRNr et le MRN. Ces neurones GABAergiques seraient toniquement excités par une projection glutamatergique des neurones de la vlPAG.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 359 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 559 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2002/226
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 726
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.