Attraction et distraction attentionnelles en vision : systèmes cognitifs et implémentations neurales

par George Andrew Michael

Thèse de doctorat en Neuropsychologie

Sous la direction de Muriel Boucart.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La 4e de couverture indique : "Les changements qui surviennent dans l'environnement d'un organisme captent son attention de manière involontaire. Quels sont les substrats neuraux de ce phénomène ? Pourrait-on se servir du modèle de la pathologie cérébrale pour répondre, au moins partiellement, à cette question ? Certaines données suggérant l'existence de liens entre attention et oculomotricité ont motivé les expériences rapportées dans le Chapitre I. Nous avons démontré, à travers l'étude d'un cas, l'existence d'un lien possible entre la résistance à la capture involontaire et l'opercule frontal droit, une structure supposée impliquée dans l'oculomotricité. Par ailleurs, nous avons démontré que l'affaiblissement de cette résistance est accompagné par un marqueur comportemental de l'activité oculomotrice. Ces résultats ont été répliqués, par la suite, chez les sujets sains dans le Chapitre II, dans lequel nous avons également mis en évidence des manifestations comportementales de la capture involontaire dans une tâche impliquant les circuits oculomoteurs. Partant du postulat que la capture involontaire survient parce que les objets qui la déclenchent seraient saillants pour l'organisme, ainsi que de l'hypothèse que le pulvinar thalamique participerait dans l'attribution de la saillance visuelle, nous avons essayé, dans les Chapitres III et IV, de démontrer l'existence des liens entre la capture involontaire et ce noyau. Nous avons trouvé que les lésions du pulvinar ne permettent pas aux informations non pertinentes de capter l'attention résultant, par là, en la résistance parfaite à la distraction. Cependant, il semble que ce déficit concerne uniquement la capture par les changements d'attributs physiques (luminance, couleur, mouvement) d'objets qui sont déjà présents dans l'espace et non pas celle entraînée par l'apparition de nouveaux objets. En outre, nous avons observé, chez un patient, que la lésion du noyau dorsomédian du thalamus n'entraîne pas les mêmes effets. Les données que nous avons pu rassembler suggèrent que le processus de capture involontaire peut être fractionné, qu'il est flexible, capable de détecter certaines propriétés de l'information reçue et d'adapter son comportement en effectuant les traitements appropriés. Une analyse supplémentaire des performances de trois groupes de sujets sains a apporté un argument supplémentaire en faveur de cette hypothèse. "


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-227 f.-[1] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 177-212

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2002/211
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3975

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002LYO1T211
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.